Enseignement | Une association demande la généralisation de l'arabe et la prise d'une décision politique ferme et astreignante

lun, 12/19/2016 - 08:56

L'Association "Fraternité pour la culture et les arts" a organisé,  à l'ancienne maison des jeunes de Nouakchott, une soirée culturelle, en commémoration de l'anniversaire de l'adoption par l'ONU de l'arabe comme langue officielle. Le président de l'Association, le Pr. Memou Ould Kharachi, a qualifié la langue arabe de véritable esprit de la société, de réservoir de sa culture et de son outil principal pour communiquer et exprimer sa civilisation. "Le langage est l'un des plus importants facteurs d'appartenance individuelle et collective et d'appartenance à une civilisation précise", a-t-il ajouté. Il a requis également la généralisation de l'arabe et la prise d'une décision politique ferme et astreignante, érigeant l'arabe comme langue d'enseignement à tous les niveaux. Il a demandé par ailleurs d'adopter l'arabe dans l'administration et dans tous les édifices vitaux de l'Etat. Le Pr. Nema Ould Ahmed Zeidane, président de l'Observatoire mauritanien de la langue a appelé à défendre, à diffuser et à reconsidérer la langue arabe. Le programme de la soirée comporte la présentation de sketches relatifs à la langue arabe, à son importance et à la nécessité de la préserver d'une part et la distinction de l'artiste, Farid Hacen, d'autre part.  La soirée s'est déroulée en présence de certains présidents de partis politiques et d'influentes personnalités culturelles.

SMS ATLASINFO

حملة الشباب