communiqué pour l'ICPA.

dim, 07/01/2018 - 10:40

Nous membres fondateurs de l'ICPA :

√  Alarmés par les nombreux conflits armés et foyers de tensions constatés dans toute l’Afrique n’épargnant aucune zone. Du Sahara passant par le sud saharien aux fins confins de la région des grands lacs, à chaque pays son lot quotidien de malheurs suite à des rébellions, agitations séparatistes ou ethniques etc... Partout en Afrique  il y a conflits actifs, latents ou récemment et fragilement résolus, un véritable enfer sur terre. Ces troubles armés compromettent l’évolution d’un grand nombre de ces pays qui se retrouvent avec des frontières totalement fermées telles celés de la république de Somalie et de l'Éthiopie, tout comme  au Kenya, au Soudan ; Mais également d’autres pays furent autant minés par l’insécurité due aux menaces des luttes entre dissidents et gouvernements (ancien Congo belge , Cameroun, Tchad ; Guinée équatoriale,  Angola, Mozambique, Rhodésie, Soudan , Nigéria) et sous d’autres formes la Côte-D’ivoire, le Mali, le Centre Afrique et la Lybie ont souffert des dissensions intérieures meurtrières;

 

√  Inspirés, des cas d’école dans l’histoire qui démontrent l’inefficacité de la voie et méthode des solutions qui préconisent l’écrasement militaire des mouvements indépendantistes et de la politique de la répression policière. Et pour preuves l’Afrique a hérité au sortir de l’indépendance des situations de guerre qui durent depuis soixante ans. Tout comme les solutions souvent proposées de redéfinition des frontières et le droit des peuples à l’autodétermination déboucheraient sur des multitudes de petits états économiquement non viables et renforceraient l’exacerbation de l’identitarisme qui elle, est la principale cause initiale de ces conflits. Un cercle vicieux qui maintien l’Afrique à l’âge immature ;

 

√  Mobilisés aux cotés des hommes sages du continent et de toute personne de bonne volonté particulièrement ceux qui prêchent la bonne parole, désintéressés et fiers de leur appartenance africaine, ayant espoirs de contribuer à l’émergence de ce continent qui recèle de riches potentialités ;

 

√  Sommes également confiants en l’éveil politique et technologique des nouvelles générations du peuple africain ,entrées de plein pied dans la société de l’information, pour ne plus à jamais ignorer les grands enjeux et défis du monde marqué aujourd'hui par cette dynamique  des nations modernes consistant à plus d’intégration dans  des alliances supranationales multi-ethniques , multiconfessionnels et multilinguistiques mais économiquement et politiquement toujours dominants ;

 

√  Conscients, qu’effectivement l’Afrique est au tournant de son histoire contemporaine par l’effet de sa forte croissance économique enregistrée depuis presque une décennie touchant particulièrement les secteurs dits de ‘’croissance pérenne’’ tels l’agriculture et les infrastructures ; croissance qui certainement s’installera dans la durée. De belles perspectives donc pour notre cher continent si la gangrène des guerres civiles ne s’y opposent pas.

√  Et saisissants l’opportunité de la rencontre aux sommets, à Nouakchott du 1° au 2 Juillet prochains, de la quasi-totalité des dirigeants du continent accompagnés par de fortes délégations des médias africains et de la presse internationale, informons que l’ICPA lance un appel sur fond de cri de détresse à tous les dirigeants africains ici présents en Mauritanie sur cette terre d’hospitalité légendaire qui en plus est symbole de cohabitation pacifique entre toutes les composantes de sa population, mais aussi nous nous adressons à tous nos frères africains épris de leurs patries, libres dans leurs pensées à croire aux vertus de la paix , de justice et des valeurs universelles de démocraties , du vivre ensemble et attachés aux droits à l’autonomisation, l’émancipation et l’égalité des peuples. Nous signalons dans cette optique qu'il est temps en Afrique de constituer des peuples-nations qui au-delà des considérations ethniques, linguistiques, confessionnelles ou raciales considèrent la patrie terre commune les abrite, les fait nourrir et leur servirait d’ultimes demeures pour l’éternité. N'incombe-t-il pas aux états africains d'imiter l’autre monde civilisé et cesser d’être la risée des nations ?  

Ne comprenons-nous pas que plus d’une dizaine de pays émergents de l’Asie rivalisent aujourd’hui avec l’Europe et l’Amérique. Alors que certains de ces pays étaient sous peu plus pauvres que beaucoup de nos pays.

 

Ainsi nous souhaitons et œuvrerons pour que de part et d’autre cessent les politiques qui exacerbent les idées de partition ou de sécessions en vue de l’enracinement de la notion de nation dans nos différents états respectifs.

De tels objectifs devraient se dégager de ce trente unième sommet U.A de Nouakchott. 

L’ICPA, se joint enfin au peuple mauritanien pour exprimer ses meilleurs sentiments à l'ensemble des participants du sommet de Nouakchott dont la réussite est l'un de nos objectifs majeurs.            

Que vive l'Afrique réconciliée, prospère et intégrée.

                          

Nouakchott, le 29-06-2018

La coordination

Haroun Rabani , Tél : 00222 47176651 – mail : morpro4@gmail.com

Cheikh Sid'Ahmed Bekay , Tél : 00222 33403121

SMS ATLASINFO

atlasinfo sur facebook